corps, Médecine & Chirurgie esthétique

 Ma liposuccion : comment j’ai pris ma décision !

Sensetpeau a pu suivre une patiente qui a décidé  de se faire opérer pour éliminer l’excédent de graisse au niveau du ventre, des hanches et du bas du dos  qui la gênait de  plus en plus dans son quotidien.
Rencontre avec Sylvie…une patiente du Docteur A..à Lyon, qui a eu la gentillesse de s’ouvrir à nous.

Sylvie : son excédent de graisse trop vite pris…Je me sentais quelqu’un d’autre…

Sylvie vient tout juste d’avoir la cinquantaine et depuis 2 ans est entrée…en ménopause.
Elle a constaté combien elle prenait très vite du poids, mais également un excès de graisse qui s’est, comme elle dit « que trop vite  amoncelé sur mon ventre sans une modification alimentaire. « Je deviens gonflée, je me sens serrée, comprimée dans mes vêtements. J’ai l’impression d’avoir un ventre énorme qui passe par-dessus mes jupes, ressort quand je suis en robe.
Et franchement, il y a 2 ans, je ne savais plus quoi faire, car cette silhouette en modification constante ne correspondait plus à ce que j’étais. Je me sentais quelqu’un d’autre.
J’ai donc choisi de prendre rendez-vous avec un chirurgien esthétique afin d’avoir des conseils. C’est par le bouche à oreille que je m’y suis rendue. »

PSX_20190923_105745Mon premier rendez-vous avec le chirurgien…Sylvie raconte :
J’apprécie l’accueil de son assistante : souriante, douce, discrète.
La salle d’attente permet de se familiariser avec le type de soins que fait le chirurgien grâce à une vidéo. C’est rassurant car c’est bien expliqué.

Cinq minutes plus tard, le chirurgien vient me chercher. Son cabinet est lumineux, agréable.

Un homme jovial, simple…et très professionnel. Il me pose différentes questions quant à mon mode de vie, ce que je fais, mon passé médical….Tout se passe comme si nous discutions autour d’un café, cependant les questions sont très précises. Ensuite, il m’ausculte. prend des photos .
Puis me dit :

Je ne suis pas là pour raconter des histoires…

-Je ne suis pas là pour vous raconter des histoires. Donc, je vous propose de vous ôter votre excédent de graisse abdominal ainsi que celle localisée sur les hanches. Si vous souhaitez faire le dos, je peux le faire. L’opération sera plus longue. En revanche, le dos c’est un peu plus douloureux. Ensuite, sachez que vous allez avoir un excédent de peau. Pour l’ôter soit on fait une abdominoplastie, soit on laisse ainsi et on voit comment votre peau va évoluer car elle est bien souple, donc l’excédent de peau ne sera pas énorme et il y a une chance sur deux pour que nous n’ayons pas un plissé/soleil. Pour résumer :  vous avez le choix entre une lipo simple ou une lipo avec une abdominoplastie.

Ensuite, il m’explique que la liposuccion laisse quasiment pas de cicatrices mais l’abdominoplastie…oui. Nous échangeons encore. Il me rappelle :

PSX_20190923_105445.jpg-J’insiste, on n’est pas dans un salon de beauté. Je vais vous faire un acte médical avec une anesthésie générale. Et comme dans toute opération, le risque zéro n’existe pas. Je veux que vous en soyez bien consciente. «
Il me détaille les risques liés principalement à l’anesthésie générale.
Embolie pulmonaire, phlébites…

Puis, il m’explique le déroulement de l’opération. Je réfléchis. Sincèrement, je n’ai pas du tout envie d’avoir des cicatrices, et le fait de imaginer qu’on me coupe de la peau lors d’une abdominoplastie, je le vis mal. Je l’exprime. Le chirurgien comprend et me rassure :

– D’après mon examen, et comme je vous l’ai dit la qualité de votre peau, vous pouvez opter pour une liposuccion seule, et puis après on verra. Vous faites attention à ce que vous mangez,  vous faites régulièrement des soins en institut, vous pratiquez un sport, vous êtes la personne « idéale » pour une liposuccion. Je sais que j’aurais des bons résultats. Donc, prenez le temps de la réflexion, Discutez-en avec vos amies, votre famille…Et quand vous vous sentez prête, vous me contacter pour prendre rendez-vous.

Une silhouette redessinée, mais …définitivement ?

– Et après est-ce que la graisse revient ?
– Non, si vous continuez à vivre ainsi. Mais si vous vous gavez de sucre…vous prendrez de la graisse dans le dos, les jambes…sauf  sur les zones opérées.

Mon intention est évidemment de ne pas me goinfrer de sucre, d’avoir une vie sociale avec des légers excès lors d’une sortie au restaurant, un apéritif, un cocktail, que le lendemain, je compense. Donc, à priori, je ne devrais plus avoir cette graisse.

Le succès de l’opération ? Le repos !

woman-2197947__480– Et comment cela se passe. Je vais devoir être arrêtée ?
– Non, vous devez prendre des vacances, car votre médecin ne vous fournira pas un arrêt maladie pour un acte esthétique. Quant à la durée : tout dépend une fois encore de la personne : certaines se remettent en  2 jours, d’autres une semaine. Personnellement, je conseille un minimum de 4 ou 5 jours. Ainsi, le corps peut se reposer. Le repos contribue au succès de l’opération. Pas de sport durant un mois, pas d’actes esthétiques type : radiofréquence, LED…En revanche, votre kiné ou esthéticienne peut vous faire des drainages. C’est important pour ôter les œdèmes et aider à la cicatrisation. Certaines patientes font de l’acupuncture toujours dans cette optique. En fait c’est à vous de voir, ce qui vous convient.

– Et au bout de combien de temps, je pourrais apprécier ma nouvelle silhouette ?
– 3 mois, mais le résultat définitif est un an.
Une fois encore il me met en garde.
– Attention, dans les 3 premières semaines vous serez plus gonflée que vous ne l’êtes aujourd’hui. C’est normal. Ce sont les oedèmes. Donc pas de panique. Vous pourrez aussi avoir des douleurs. Là aussi tout dépend des personnes. Pour certaines, elles durent 2 ou 3 jours, pour d’autres c’est 10 jours. Pour les personnes qui ont fait une abdominoplastie c’est 15 jours environ. Et n’oubliez pas que vous devrez porter des vêtements de compression…

Combien va me coûter l’opération ?
– Pour votre morphologie, car je dis bien tout est aussi question du travail que je vais faire. Mes tarifs sont compris entre 2000 et 6000 euros. A cela vous devrez ajouter les frais de location du bloc opératoire, de l’anesthésiste et de votre nuit à la clinique. En revanche, les  consultations de suivi sont incluses dans le prix.
– Et c’est obligatoire de passer une nuit à la clinique ?
– Non. Je le conseille pour des raisons de surveillance. A la clinique, vous êtes surveillée, les infirmières vous suivent jusqu’au lendemain. Psychologiquement et médicalement, c’est réconfortant. Mais vous pouvez aussi, rentrer chez vous 4 heures après l’opération.

Au fond de moi, je sais qu’on ne plaisante pas avec la santé. Donc si j’opte pour une lipo, oui, je préférais passer une nuit en clinique. Et en plus mon mari ne s’angoissera pas !

Après avoir bien discuté et fait le tour de la question, il m’oriente vers son assistante qui me donne de nombreux papiers à lire à la maison et un devis. Son assistante se rend  disponible, serviable, rassurante. Je repars avec ma décision déjà prise, mais son assistante insiste :

– Vraiment, réfléchissez, discutez-en avec votre époux…C’est important pour vous, pour votre couple.

J’apprécie sa délicatesse, et ses conseils. Je vais les suivre….

(Sylvie nous racontera comment elle a vécu son opération et est-ce que cela « vaut le coup » dans un 2ème article)

(crédit photo : Pulcherry et Pixabay)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s