Healthy Living

Ces chocolats qui nous font du bien

Le chocolat invite au plaisir gustatif. Il se plaît à se prélasser sur les papilles lorsque le palais est enclin à le laisser fondre langoureusement sur la langue rosissant. Cependant, cette matière fort convoitée par des gourmandes et gourmands parfois, se retrouve dans une union forcée avec beaucoup de sucre qui malgré son adjectif « raffiné » n’invite pas à l’enchantement d’une dégustation, ou encore,  se voit contrainte de co-habiter avec quelques arômes au goût douteux… Pour continuer d’offrir aux gastronomes les joies du palais, des artisans des papilles ont choisi de travailler ce « charmeur » des bouches, le chocolat, d’une façon différente. Tenté(e) ?

 

2018-04-15-12-26-55.jpgPour des saveurs rafraîchissantes 
Nicolas Cloiseau a dit adieu aux pratiques académiques pour sa nouvelle gamme de chocolats bien-être. Adieu au beurre, crème ou encore  sucre, graisses, protéines animales. Bienvenue au purées, jus, nectars de fruits, miel ou encore à l’huile de noisette …Il fait le choix d’enrichir les propriétés anti oxydantes, polyphénoliques et vitaminiques du chocolat en y associant de la mangue, du curcuma, de l’aloe vera, de la propolis, de la graine de courge ou encore de la grenade. Alors qu’en est-il du goût ?
Juste un délice pour le praliné graines de courges, très novateur pour la délicate saveur acidulée fruitée du chocolat grenade, (appréciable lorsqu’il fait chaud associé à un sorbet chocolat noir),  étonnant pour le mélange de la pêche et de la propolis signant une tendre douceur, équilibrée pour le cocktail  de la mangue et du curcuma qui se déguste au goûter avec plaisir au goûter. L’harmonie en bouche de ses  saveurs acidulées fruitées rendent ses chocolats parfaits en dégustation l’été !
Pour les amoureux du chocolat et des fruits, le prix à payer est de 24 euros les 92 grammes.

2018-05-09-21-49-09.jpgPour un plongeon gustatif atypique
Sebastien Fautrelle a souhaité proposer une nouvelle saveur atypique : imprégner les palais des saveurs boisées des montagnes environnant le  Lac du Bourget.
Un défi suggéré par l’Office du tourisme et relevé par ce maître chocolatier avec brio ! En effet, il a opté pour une ganache, bien sûr avec du chocolat noir pour mieux révéler les saveurs de cet arôme aixois. Cependant, pour susciter encore plus de mystère et faire découvrir aux gourmands un nouveau goût, il y a ajouté un confit de myrtille sauvage. Notons d’ailleurs que les myrtilles sont ramassées par toute la famille Fautrelle qui régulièrement quand le temps de la cueillette est arrivée, y consacre quelques journées. Ensuite, les myrtilles sont travaillées en confit et stérilisées afin de garantir un approvisionnement durant toute l’année.
A noter, pour les adeptes des sans lactose, des tablettes de chocolat à la fraise, à la mangue/passion sont spécialement confectionnées avec de la pulpe de fruit. Le résultat ? Les papilles en sont simplement bouleversées ! De même que les personnes diabétiques peuvent savourer avec plaisir des chocolats fabriqués à leur attention. Bref, pour tous ceux ou celles qui exigent une séduction de leur papilles, c’est un peu le passage obligé.
Pour emporter un ptit coin gustatif aixois chez soi, et retrouver « l’âme des montagnes et du lac » le prix à payer est à partir de 8 euros les 100 grammes.

 

2018-03-29-09-38-53.jpgPour un goûter « historique » 
Le Petit Duc invite toutes les papilles en quête de tradition avec une touche de fantaisie à un goûter particulier. En effet, en tant que fabricant de douceurs inspirées par de très anciennes  recettes à Saint Rémy de Provence, et en tant que concepteur de packagings avec une note historique, il se plaît à « dépayser » les palais dans lesquels il fait, en général, une entrée un brin déroutante. Une de ses dernières créations, un chocolat noir 55 % au gingembre a délibérément relevé les sensations d’une langue qui n’a pas hésité à se délier. Ecoutez plutôt  » harmonieusement amer… soufflé par les élans du gingembre ! » a-t-elle-déclaré avant de s’empresser d’ajouter « Petit Duc, serais-tu en voie de vouloir devenir roi ? »
« Petit Duc », des gourmandises qui aiment faire fondre les palais, et pour lesquelles, le prix à payer est de : à partir de 4 euros.

exPour les « sans allergènes » 
Exquidia, le spécialiste du bio vegan sans allergènes propose de délicieuses tablettes, sans lait, ou encore avec du sucre de coco (le noir 67 %) est d’ailleurs un régal, ou encore le noir à 55% sans lait qui met les babines en alerte.
Les diabétiques tout comme les personnes sujettes à des intolérances alimentaires, ou encore allergiques, peuvent choisir au gré de leurs humeurs, des chocolats qui sauront les mettre en joie.
Pour oublier les intolérances, le prix à payer est de : à partir de 3 euros.

 

Pourquoi le chocolat nous fait du bien ? Découvrons le ici 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s