Healthy Living, Yeux

Télétravail, confinement.Comment être performant sans perdre de vue ses yeux ?

La vision : un de nos sens les plus sollicité et qu’on a peut être parfois tendance à oublier tant il fait parti de notre quotidien. Cependant, durant le confinement, il est utile d’en prendre soin. Voyons pourquoi avec l’entreprise ZEISS, fabricant de verres d’optique et  Raphaël Amar, Directeur du Pôle Santé Visuelle de ZEISS France. 
Pourquoi il est important de prendre soin de ses yeux pendant le confinement ?
 
En confinement ou non, près 80% des informations prises de notre environnement proviennent de notre vision ce qui constitue le sens le plus utilisé par l’Homme pour réaliser la majorité des tâches quotidiennes. Prendre soin de notre santé visuelle participe d’une part à notre confort visuel au quotidien, mais également à être plus « endurant » dans la réalisation de certaines tâches visuelles, telles que les diverses activités en vision de près pour lesquelles notre accommodation est davantage sollicitée – notamment si nous sommes en situation de télétravail.
 
En situation de confinement, nous constatons que nous passons davantage de temps sur nos smartphones ou écrans, et que nos activités visuelles en extérieur et en vision de loin sont significativement diminuées. L’accommodation est davantage sollicitée en vision de près, notamment avec l’utilisation des smartphones pour lesquelles nous savons que la distance d’utilisation est plus proche de 5 à 22 cm par rapport à un support papier. Il faut donc veiller à relâcher cette accommodation en diversifiant nos activités quotidiennes (différentes distances), en s’accordant des pauses, et en adoptant des mesures de bon sens quant à la durée d’utilisation de nos smartphones et écrans notamment pour les plus jeunes et adolescents.
 
zeiss-on-your-lens-3D’autre part, dans cette situation inédite de propagation du COVID-19, il est important de veiller à se laver les mains très régulièrement, de se protéger dans la mesure du possible avec des lunettes lors des sorties extérieures ponctuelles, de les nettoyer à son retour à son domicile, et d’avoir une hygiène encore plus rigoureuse lorsque l’on porte des lentilles de contact où nous sommes obligés de manipuler nos lentilles de contact avec nos doigts. Il a été en effet rapporté dans la littérature, un faible pourcentage de cas de conjonctivites liées au COVID-19 (inflammation de la conjonctivite qui se manifeste par un œil rouge et des picotements oculaires). En cas de suspicion de conjonctivites, ne pas hésiter à consulter son ophtalmologistes et de limiter tout contact avec son entourage proche. Plusieurs centres d’ophtalmologie et services d’urgence assurent partout en France une permanence, même en cette période de confinement.
 
Par ailleurs, plus de 350 opticiens en France assurent un service minimum pour des urgences éventuelles liées à ses lunettes (lunettes cassées par exemple)
– Quels sont les symptômes d’une fatigue visuelle ?
 
Les symptômes d’une fatigue visuelle peuvent être variables en fonction de chaque personne, cependant la fatigue visuelle peut se manifester par une vision floue intermittente, des douleurs oculaires après un effort prolongé en vision de près, des maux de tête, ou des sensations de sécheresse oculaire.
 
jLe fait de ne pas voir d’horizon, de paysage au loin risque -t-il d’accentuer la myopie ? D’ailleurs est-ce que cela peut générer d’autres troubles visuels ? (créer ou accentuer une sécheresse oculaire….être plus éblouie lorsqu’on sortira du confinement pour les personnes en appartement…)
 
Non, le fait de ne pas voir d’horizon, de paysage de loin ne risque pas d’accentuer la myopie. Même si le confinement peut être vécu comme une période longue, cette durée reste minime quant à la durée du développement visuel pour les plus jeunes. Il est toutefois recommandé de regarder à l’extérieur régulièrement (plus de 5-10 mètres), à travers une fenêtre par exemple pour soulager notre effort d’accommodation en vision de près.
 
La littérature scientifique actuelle ne décrit pas d’autres troubles visuels éventuels, exceptés les risques de contamination du COVID-19 par conjonctivite.
 

– Que recommanderiez vous pour éviter ces maux  ? 
La première recommandation que nous pourrions compléter est de bon sens : porter sa correction optique dans toutes ses activités. Notamment pour les activités réalisées en vision de près. Certains jeunes ou adultes hypermétropes ont tendance à ne pas porter systématiquement leurs lunettes, car ils arrivent à voir au quotidien sans lunettes, en fournissant un effort d’accommodation plus important. Le fait de ne pas porter ses lunettes systématiquement peut impliquer davantage de fatigue visuelle. Nos yeux ont besoin d’être soulagés en portant la bonne correction optique si elle a été effectivement prescrite : en ne les corrigeant pas, nous forçons davantage sur nos yeux pour mieux voir et travailler parfois plus longtemps.
 
Par ailleurs, il peut être recommandé de s’accorder des pauses de 5 min toutes les heures, ou de 15 min toutes les deux heures si nous travaillons toute la journée sur écran d’ordinateur (télétravail). Durant ces pauses, il est conseillé de regarder à plus de 5 mètres de distance en intérieur ou en extérieur pour soulager notre accommodation.
 
De manière plus globale, adopter une bonne posture et ainsi qu’une bonne ergonomie de son nouveau poste de travail à son domicile, peut aider à soulager certains maux associés tels que les maux de dos fréquemment rapportés. Ne pas hésiter à surélever son ordinateur portable à l’aide d’un livre pour que notre écran soit à hauteur des yeux, et trouver la meilleure assise de son domicile pour être confortablement installé. Même si les écrans sont maintenant traités, il est également recommandé d’éviter les reflets d’une fenêtre sur son écran. Ne pas hésiter à changer son ordinateur de place pour cela.
 
Si nous avons la chance d’avoir un jardin, ne pas hésiter à alterner les activités d’intérieur et d’extérieur pour les plus jeunes notamment afin de soulager l’accommodation sollicitée en vision de près.
 
Enfin, savoir être raisonnable dans l’utilisation de ses divers écrans au quotidien afin de prévenir toute fatigue visuelle. Les enfants et adolescents restent les plus vulnérables car les distances d’utilisation des écrans sont généralement très rapprochées, et leur vision de près plus sollicitée que d’habitude. Ne pas hésiter à alterner les supports papier et numérique en vision de près car la distance de lecture sur un support papier est plus éloignée que celle d’un smartphone ou tablette.
fillezLes exercices recommandés par Zeiss
Le clignement des yeux
Pour faire une pause, il suffit de cligner régulièrement des yeux en fermant brièvement et fermement les paupières puis en les rouvrant. Cela activera les glandes de Meibomius au bord de vos paupières et permettra aux yeux de rester humides.
Le palming
Il suffit de fermer les yeux et de poser lentement ses paumes de main sur ses paupières afin de priver momentanément son regard de la lumière. C’est la technique idéale pour reposer son système nerveux et libérer ses tensions en une quarantaine de secondes.
La rééducation visuelle
Afin d’éviter de voir flou en fin de journée, il est possible de rééduquer ses yeux en tendant son bras devant soi à hauteur des yeux, index levé ou avec un stylo dans la main.  Il suffit ensuite de l’avancer lentement vers son nez et de repartir dans l’autre sens sans loucher. Il est possible de renouveler l’exercice autant de fois que nécessaire. Apaisement garanti !
La détente musculaire
Il s’agit de se représenter mentalement des formes et de les suivre du regard, les yeux ouverts ou fermés. Par exemple, si le choix se porte sur un triangle, il suffit de suivre ses contours avec les yeux dans le sens de l’aiguille d’une montre et dans son inverse à plusieurs reprises. Cette pratique permettra d’améliorer le contrôle des muscles des yeux.
C’est en pratiquant régulièrement ces quelques exercices qu’il sera possible pour tous d’observer une nette amélioration de la vision.
Toutefois, ZEISS suggère d’accompagner cette pratique à d’autres pour mieux protéger sa rétine. En effet, il est recommandé de bien s’hydrater, en buvant suffisamment d’eau par jour, de consommer des aliments bons pour ses yeux comme les carottes ou les oranges, avoir une bonne hygiène de vie et repenser l’ergonomie de son bureau afin de privilégier le confort et d’éviter tous signes de fatigue.
(crédit photo : à la une, pixabay, yeux et regard, entreprise ZEISS, nature, Pulcherry)

2 réflexions au sujet de “Télétravail, confinement.Comment être performant sans perdre de vue ses yeux ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s