Chirurgie esthétique Hommes, Médecine & Chirurgie esthétique, tendances et nouvelles techniques, visage

La beauté ne tient-elle qu’à un fil ?

Cela fait maintenant plusieurs années que les fils ont fait leur apparition dans le domaine de la médecine esthétique.  Cependant, des fils ….il en existe de nombreux. Aussi quels sont les résultats que l’on peut en attendre …et surtout, est-ce intéressant de se tourner vers ce type de traitement ?

Rencontre avec le Docteur Harold Eburdery,  chirurgien plasticien.

 

Pouvez-vous nous détailler ce que sont les fils tenseurs ?

IMAGE CROMA PDO patiente .jpgLes fils tenseur…c’est une histoire de plus de 40 ans !
La technologie a beaucoup évolué, la matière des fils aussi. Pour résumer il existe aujourd’hui sur le marché des fils résorbables et non résorbables.

Personnellement je n’utilise pas les fils non résorbables. En effet, l’idée sous jacente est que le résultat obtenu avec un fil non résorbable serait permanent. Ce n’est malheureusement pas le cas car avec le temps le fil sera toujours présent mais ne retiendra plus les tissus par effet « fil à couper le beurre ». Les complications éventuelles seront par contre bien permanentes nécessitant parfois une ablation chirurgicale d’un fil devenu gênant.

Les fils résorbables sont faits des mêmes matériaux que les fils de suture utilisés en chirurgie (polydioxanone, acide polylactique, caprolactone) et ne posent donc pas de problème de tolérance. Ils se résorbent en quelques mois entraînant alors la production de collagène qui va renforcer leur efficacité et leur durée d’action.

Les fils tenseurs résorbables se présentent sous la forme de fils à « crans » ou avec des cônes. Le choix du type de fil dépendra de chaque patient et des habitudes du chirurgien.

Citons enfin les fils résorbables lisses dont l’efficacité sera seulement liée à l’induction tissulaire, c’est à dire à la production de collagène qu’ils entraînent en se résorbant.

Au final les fils résorbables sont utilisés principalement pour le visage mais aussi pour le corps pour redonner tonus et éclat à la peau.

 

Pourquoi faire appel à ce type de traitement ?
Le but est de  « repositionner la peau », faire une sorte de « lifting ». Cependant en tant que chirurgien j’insiste, le résultat n’est pas du tout celui d’un lifting chirurgical.

Pour informer complètement mes patientes, je leur montre une photo d’un avant après et je simule sur leur visage l’effet à attendre. Si je constate que le résultat simulé ne motive pas la patiente je ne propose pas ce type de traitement.

À l’inverse, si l’indication est bien posée la satisfaction des patientes est très grande. D’où encore une fois, la nécessité de poser le bon diagnostic : que recherche la patiente, quel est son style de vie, comment est son anatomie, sa qualité de peau, son budget….?

Image détourée PDO barb screw basic 4d anchor peako.pngCe qui m’apparait particulièrement intéressant avec  ces fils est leur action double :

> une action mécanique de suspension par les crans et action inductrice de collagène lors de la résorption.

> la création de collagène ce qui implique un apport de fermeté pour la peau, ainsi que de la souplesse. Par rapport à une injection de mésothérapie où il y a de l’acide hyaluronique qui n’est pas volumateur, les fils permettent à la peau d’être plus repulpée et plus longtemps.

Comment ?
En plaçant les fils on va créer une néocollagénèse, c’est-à-dire qu’on va stimuler la création de collagène par  les fibroblastes en créant une inflammation. C’est ainsi que la peau gagne en fermeté et en tenue.

Quelles sont les zones du visage qui peuvent être traitées ?
Très schématiquement on peut diviser le visage en 3 parties :

Le tiers supérieur du front à la paupière inférieure qui vieillit par hypertonie musculaire avec apparitions des rides du front, du lion et de la patte d’oie. Ceci est remarquablement traité par des injections de toxine botulique.

Le tiers moyen de la paupière inférieure aux lèvres qui vieillit par perte de volume et qui sera traité par des injections d’acide hyaluronique.

Le tiers inférieur du visage pour lequel le relâchement cutané est généralement le problème principal : pli d’amertume et perte de l’ovale. Les traitements par toxine botulique et acide hyaluronique permettent d’améliorer le tiers inférieur mais ils ne répondent pas au problème initial de relâchement de la peau et peuvent même s’avérer délétères à la longue car ils peuvent alourdir le bas du visage.

Le tiers inférieur du visage est donc pour moi la zone privilégiée pour la pose de fils.

D’ailleurs, comment se déroule une séance ?
J’ai opté pour la pose de fils crantés car leur pose est simple, indolore et peut se réaliser au cabinet comme toute autre injection de médecine esthétique.

Tout se passe comme une injection d’acide hyaluronique à la canule :

J’effectue une petite anesthésie locale au point d’entrée et sur le trajet de la canule, je l’introduis et quand je la retire, le fil reste en place. Je pose en général 3 fils par côté pour traiter le sillon nasogénien, le pli d’amertume et la bajoue.
Une partie du résultat est visible immédiatement (environ 25%), l’effet maximal s’observe à 3 mois.

Et combien de temps perdure le résultat ?
L’effet suspenseur « mécanique » est immédiat. Puis avec l’induction, la peau va changer car la création de collagène va être boostée. Ainsi, c’est plutôt aux environ de 3 mois que l’on observe le résultat optimal qui dure environ 1 an même si cette durée varie selon les qualités de peaux et l’hygiène de vie.

Peut-on combiner cet acte avec des injections ou encore d’autres soins ?
> Pour ce qui concerne la médecine esthétique oui. Par exemple, on peut injecter de l’acide hyaluronique volumateur pour combler la perte de volume en même temps que l’on traite le relâchement de la peau par les fils.

La radiofréquence ou des LED peuvent également être réalisés en complément.

>Pour ce qui concerne les soins esthétiques
Durant les quinze premiers jours, je conseille de ne pas toucher aux zones traitées. Il n’est donc pas recommandé d’ouvrir grand la bouche comme par exemple aller chez le dentiste ou de trop mobiliser le visage comme pour un massage de type Kobido.

Existe-t-il des contre indications ?
Oui principalement les maladies auto-immunes et bien évidemment la grossesse.

Combien coûte ce type d’intervention ?
Entre 600 et 1000 euros selon le nombre de fils.

 

En conclusion,  je dirai que la pose des fils est le parfait complément des injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique pour la prise en charge globale du vieillissement du visage.

Ils permettent de prévenir et de traiter le relâchement de la peau par leur double effet suspenseur et inducteur.

Ils permettent donc de retarder la nécessité d’un lifting cervicofacial et d’optimiser celui ci lorsqu’il devient nécessaire car le tonus de la peau est un critère essentiel pour la qualité du résultat d’une chirurgie.

 

(Crédit photo : Croma, pixabay)

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de “La beauté ne tient-elle qu’à un fil ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s