anti-age, Cosmétiques, Non classé, Soins visage

Ma peau canon grâce à une découverte géniale…

Projet 28 : ce n’est pas la dernière course en matière d’aérospatiale, mais le fruit d’une recherche de plus de 40 ans ! Une idée incroyable du professeur en biologie, Denis  Barritault, l’un des spécialistes mondiaux de la réparation et de la régénération tissulaire, co-auteur de plus de 200 publications ,  inventeur de plus d’une trentaine de brevets. Cette découverte…nous allons la partager et en profiter grâce à ses cosmétiques  !

Tout d’abord, comprenons en quoi ces cosmétiques sont résolument différents de tous les autres existants sur le marché…

img.jpgRencontre avec le professeur Denis Barritault.

Comment pourriez-vous présenter « Projet 28 » ?

Ce projet 28 est l’aboutissement de près de 40  années de recherches effectuées pour comprendre une loi biologique fondamentale de tout le vivant : celle de notre capacité permanente à remplacer une cellule qui meurt par une cellule identique tout au long de notre vie adulte. En effet, comment obtenir une cellule identique à celle qui vient de mourir et pourquoi ?

 

Alors, nous sommes tentés de répondre…pourquoi se poser une telle question, et pourquoi est-elle fondamentale pour traiter le vieillissement de la peau ?
Je vais vous expliquer et ainsi, vous pourrez connaitre le secret d’une belle peau et d’un merveilleux teint.

Commençons par

Un bref rappel concernant notre peau
« Savez-vous que …

Notre peau est constituée de 3 couches : épiderme (ce que nous voyons à la surface) derme et hypoderme.

poEpiderme

Au niveau de l’épiderme, nous avons les kératinocytes, les mélanocytes (ce sont eux qui donnent la couleur à votre peau, blanche, bronzée…) et les cellules de Langherans (aident la peau à bien se protéger contre toute agression extérieure)

Derme
Le derme, lui est le matelas de l’épiderme. Dans ce derme, on trouve des fibroblastes qui produisent le collagène. Mais pas que…Nous n’allons pas faire un cours de biologie !

Et l’hypoderme dans lequel on retrouve notamment la cellulite quand il y en a, la graisse…

L’épiderme, le derme, l’hypoderme mais aussi tous nos organes du corps, notre corps tout entier sont constitués de cellules. Ces cellules naissent, vivent et meurent. Tout au long de notre vie, nos cellules sont donc vouer à se renouveler perpétuellement d’une façon harmonieuse et permettent à nos organes de bien fonctionner.

A cela s’ajoute que

Pour assurer le bon fonctionnement de notre corps et donc de notre peau, nos cellules se divisent (on nomme ce phénomène la mitose) et s’organisent.

Ce renouvellement cellulaire s’effectue autour de 28 jours, d’où le nom de notre gamme de produits !

Aussi, comment nos cellules au niveau de la peau se renouvellent-elles ?
D’une façon simple.
Imaginez :
une cellule A voit que la cellule B est en train de mourir. Elle lui dit « Oh, vite tu es en train de mourir, il faut te renouveler  ». Cependant pour que la cellule B entende et comprenne le message, il faut lui transmettre. Pour cela, le message va passer par un circuit.
Découvrons le :

Autour des cellules, il existe une matrice extracellulaire constituée de

protéoglycanes, des glycosaminoglycanes, d’acide hyaluronique (les fameux « GAGs ») et des protéines fibreuses telles que le collagène, l’élastine, la fibronectine, la laminine et plein d’autres « coquines ». Tous ces noms compliqués jouent un rôle fondamental dans le vieillissement de la cellule…et sont impliqués aussi dans la formation de  nos rides, des taches sur la peau, de la couperose…. !!! Donc, dans le vieillissement de notre peau.

Ainsi, vous savez maintenant où se nichent l’acide hyaluronique, le collagène, l’élastine…ces mots familiers que vous pouvez lire sur les pots de produits cosmétiques ! Ce sont des éléments de la matrice extracellulaire qui vont jouer un rôle fondamental qui est celui qui nous intéresse pour lutter contre les rides.

Comment ?

En organisant autour des cellules un échafaudage comme autour d’une maison en construction.  Les pylônes verticaux seraient ces protéines et les plateaux horizontaux s’accrochant aux pylônes sont des sucres ou glycosaminoglycanes nommés héparanes sulfates. L’espace restant étant remplit d’eau piégée grâce à l’acide hyaluronique.

Cette organisation autour des cellules va permettre, grâce aux héparanes sulfates, de stocker et protéger l’information nécessaire au renouvellement à l’identique des cellules et donc la régénération permanent de nos tissus.

Malheureusement les mammifères ne se régénèrent pas comme la salamandre et beaucoup de cellules meurent  car au lieu de régénérer nous réparons. Cela laisse des traces ou des cicatrices.

Et lorsque cette belle machine déraille : c’est  le grain de sable qui fait tout capoter !

projet28.jpgAlors concrètement, c’est quoi ce grain de sable ? Cela peut être les radicaux libres, par exemple, c’est le soleil qui va agresser la peau, mais aussi la pollution…

Comment ?
Et là, nos gentils héparanes sulfates sont agressés, détruits  et ne protègent plus les protéines qui elles mêmes se font dégrader par des enzymes. Ainsi, la bonne information  bien stockée et organisée autour des cellules n’existe plus.  Sur le site de l’agression ce sont des « signaux urgentistes » qui arrivent dont le message est de dire aux cellules d’à coté de celles qui viennent de mourir : « bouchez le trou au plus vite, remplissez l’espace peu importe la qualité. Vite, il faut agir ! »…Mais…en agissant ainsi au lieu de régénérer, on va réparer…

Cela va laisser des traces ou cicatrices ou fibroses.

Cela créé des lésions importantes mais aussi des microlésions que le vieillissement des tissus va aggraver. La ride, par exemple est la trace de micro lésions, activées et cumulées avec le temps, sur une peau trop sollicitée.

L’invention

L’invention du professeur Barritault est d’avoir conçu un mimétique des héparanes sulfates, un polysaccharide quasi identique à l’héparane naturel et le remplaçant dans toutes les fonctions, mais plus résistant ! Ce mimétique va protéger les bons signaux toujours fabriqués par les bonnes cellules et réorganiser un échafaudage qui va ressembler à s’y méprendre avec celui avant la lésion.

Ainsi en restaurant  ce bon environnement aux cellules de l’épiderme, on restaurait le dialogue à distance, un genre de « wifi » avec les cellules du derme dont l’effet serait également d’améliorer les capacités de ces cellules à refabriquer une bonne matrice  sans avoir un contact direct. La « rejouvance » de l’épiderme aurait un effet sur celle du derme ! Ce qui a son tour entraînerait un effet en boucle  du derme sur l’épiderme.

Comment le professeur a-t-il eu l’idée de fabriquer ces mimétiques ?

Il avait découvert en 1979 l’un de ces signaux porteur de cette information devenu le célèbre  FGF (facteurs de croissance des fibroblastes)   et  déposé le tout premier brevet au nom de l’Inserm revendiquant le FGF comme agent de cicatrisation de la peau. Or ce FGF était le premier de ces signaux identifié comme se fixant aux héparanes sulfates et… il eut l’idée de protéger le FGF avec un mimétique plus stable : c’était le début d’une longue histoire de 30 ans de recherches menées à l’université Paris Est Creteil avec son équipe, les soutiens du CNRS, de l’INSERM, puis au sein de sa « startup » OTR3 concrétisée par  plus de deux cents publications dans des revues scientifiques  internationales et une dizaine de brevets qui allaient aboutir aux ingrédients à la base du « Projet 28 ».

Jusqu’à présent, la recherche sur les cosmétiques permettaient aux ingrédients d’aider la cellule à se réparer…MAIS non  à se régénérer à l’identique !

Voilà la nouveauté :  Une régénération à l’identique !

Comme vous l’avez compris, les cosmétiques du Projet 28 vont agir sur ces coursiers de l’information qui permettent à la cellule de se renouveler à l’identique. Ce que nous nommons le biomimétisme ! Cela est une première.

Bien sûr que nous y avons ajouté de l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire pour redonner à la peau sa souplesse, et la repulper, bien sûr que nous avons mis de la vitamine E comme puissant anti-oxydant, ainsi qu’ un actif à base de sésame pour lisser les imperfections de la peau ou encore de l’extrait de prune de Kakadu (vitamine C) car elle contient 100 fois plus de vitamine C qu’une orange pour booster les fibres de collagène,  d’élastine et réduire l’intensité des taches.

Ces bons ingrédients participent au fait d’avoir une belle peau puisqu’ils agissent sur la matrice extra cellulaire en lui apporter une « bonne nourriture »
Mais n’oublions pas que c’est avec des cellules qu’est constituée une peau…non sa matrice extra cellulaire ! Donc d’abord assurons nous que ces cellules soient en pleine forme grâce à nos coursiers,  les RGNA, ces mimétiques des héparanes sulfates spécialement conçus pour l’épiderme bien hydraté par l’Acide Hylaluronique, ces deux copines inséparables, puis apportons lui des compléments, dont tous ces ingrédients. Le système wifi va marcher et l’épiderme va faire savoir au derme qu’il est en pleine forme et le derme va alors lui aussi refabriquer une meilleure matrice. Ce dialogue va continuer si vous maintenez la qualité de environnement des cellules de l’épiderme avec le Projet 28.  ….

 

Je peux prendre une autre image : c’est comme vous, si vous êtes malade, on a beau vous maquiller, vous mettre une belle tenue…vous n’aurez pas bonne mine et serez fatiguée.
En revanche, lorsque vous êtes en pleine forme, si en plus on vous habille d’une magnifique robe, alors, le résultat sera spectaculaire.

Pour conclure, ces bons ingrédients renforcent le travail des héparanes sulfates mais encore une fois, l’essentiel, ce sont les héparanes sulfates.

Vous savez maintenant en quoi ces cosmétiques sont différents.

 

Présentation de la gamme et avis de SensetPeau

Actuellement, la gamme est constituée de 3 produits : crème de jour, sérum et crème de nuit.
La texture des crèmes :
Sensetpeau a apprécié : ni trop grasse, ni pas assez. La texture est absorbée par la peau sans la laisser brillante. Elle laisse une sensation immédiate de confort vraiment agréable.
Le sérum
Une dose (une pression) suffit pour le visage, texture fluide, vite absorbée par la peau et invite à l’ application de la crème ensuite.

L’effet : en une semaine on note un teint très lumineux ! Au bout de 3 semaines, la peau est vraiment repulpée et le teint radieux !
Vraiment : une mention spéciale pour ce que cette crème apporte au teint.

Le parfum :

Subtil et délicat !

Le packaging
Pratique avec les flacons airless ce qui évite la pollution …mais surtout assure une bonne distribution du produit avec la juste dose ! Facilement transportable, le produit ne risque pas de verser.

Le prix
Pour la promesse produit et la qualité des textures, un excellent rapport qualité/prix.

Crème de jour, crème de nuit et sérum : chacun des produits a une contenance de 50 ml, et un prix de 79.90 euros. Soit pour 3 mois : 239.70 euros.

A qui s’adressent  ces produits ?
Toutes les peaux puisque son objectif est d’aider la régénération cellulaire.

Mode d’utilisation
Soit on le fait sous forme de cure de 3 mois une fois par an, soit, on l’adopte à l’année. Tout dépend du budget que vous souhaitez investir.

Les plus :
90% d’ingrédients sont  d’origine naturelle. Sont donc exclus de la gamme : les perturbateurs endocriniens, les allergènes…

Une partie des bénéfices est reversée à la recherche biomédicale.
Les cartonnages sont issus de forêts gérées en développement durable, les encres sont végétales, les flacons en verre et en plastique recyclable sont airless afin d’utiliser le moins possible de conservateurs.
La production se fait uniquement en Europe.

A venir

Une crème contour des yeux, un appareil novateur pour les analyses de peau, et…Chut ! A venir…bientôt !

A noter :
Ces produits n’ont pas de protection solaire. Donc, bien penser à appliquer une crème indice 30 ou 50, après votre sérum et crème de jour,  dès que le soleil pointe le bout de son nez !

Crédit photo : pixabay, site Projet 28, Pulcherry.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s