Médecine & Chirurgie esthétique, tendances et nouvelles techniques, visage

Medecine esthétique, la nouvelle philosophie de la beauté pour un visage harmonieux et rayonnant

L’artiste sculpte : la lumière s’accroche, l’ombre s’efface, le visage se forme et s’envisage. L’expression se dessine. Une harmonie se dégage. Le dernier concept de médecine esthétique s’oriente vers cette quête d’harmonie.

Découverte :

2019-03-23-10-16-26Rencontre avec le Docteur Aknin, chirurgien plasticien.

Pouvez-vous nous présenter cette nouvelle façon d’appréhender notre visage ?

En fait, pour comprendre l’évolution des techniques d’injection, il est important de revenir…quelques années en arrière.
A l’époque, on injectait par zone. Par exemple, on injectait uniquement les pommettes, ou le contour des yeux ou le front… Pour résumer, on jouait sur les volumes des zones localisées. Et il faut bien avouer, que les visages avec des pommettes gonflées à l’extrême ou des lèvres de limace ont souligné l’utilisation outrancière de cette méthode. Notons en plus, que le résultat n’était pas forcément naturel.

De ce fait, aujourd’hui, on a choisi de sculpter le visage.

Pouvez-vous nous décrire cela plus précisément ?
Aujourd’hui, nous travaillons en zones ciblées et avec différents types d’acides hyaluroniques de façon à créer une harmonie au niveau du visage. Certes, nous comblons les creux, mais à cela nous allons ajouter une harmonie en injectant par exemple, au niveau des mâchoires, ou encore d’un menton carré pour redessiner un ovale du visage. Le résultat donne  un vrai effet « bonne mine » avec un rajeunissement ultra naturel.

Aussi, cela implique  pour le patient une nouvelle approche afin d’ appréhender  la prise en charge de ses soins ?

statue-1Oui, effectivement. La première prise en charge s’avère donc importante. On prend le temps d’expliquer au patient la façon de réharmoniser son visage. Avec, bien sûr,  plusieurs injections qui sont réalisées.
Ensuite, c’est de l’entretien tous les 6 mois. En effet, selon les zones du visage, la qualité de la peau du patient,  l’acide hyaluronique tiendra plus ou moins longtemps.

Conseillez-vous d’autres soins complémentaires ?
Je préfère préciser que cette approche du visage ne dispense pas d’effectuer des soins. Et au contraire ! En revanche, je déconseille dans le mois qui suit les injections d’effectuer des massages du visage. En effet, ils risquent de déplacer l’acide hyaluronique injecté, ensuite, aucun problème !

D’autres actes peuvent également être envisagés selon le souhait du patient : la radiofréquence , les LED, les peelings médicaux. Ces derniers agissent au niveau de la qualité de la peau, du teint…
N’oublions jamais que la peau n’est pas  une surface, et qu’en dessous de ce que vous voyez, c’est un véritable « millefeuille » que vous trouvez. C’est pour cela qu’il est important d’agir à tous les niveaux (hypoderme, derme, épiderme) pour un résultat optimum.

cosmetiques.jpgA cela s’ajoute le fait, que plus on prend soin de sa peau avec des cosmétiques adaptés, et plus les effets perdureront dans le temps. Je tiens aussi à préciser qu’un acte de chirurgie esthétique du visage n’exclue pas des injections et vice versa.
Je vous raconte une anecdote : j’ai une patiente qui m’a dit il n’y a pas longtemps « Oh, maintenant que j’ai fait un lifting je suis tranquille ! ».  Et bien, ce n’est pas ainsi qu’il faut envisager la prise en charge de ses soins. Et j’aurais tendance à dire, investissez dans de bonnes crèmes et, tous les 6 mois, effectuez une consultation. Ainsi, on prolonge dans le temps le résultat du lifting. Pourquoi ?
Reprenons : le mini lifting  : nous allons tirer les muscles par exemple, du bas visage. Mais nous n’agissons absolument pas sur la qualité de la  peau. Nous ne stimulons aucunement la production de collagène ou d’élastine. Aussi, ce mini lift effectué, il faudra peut être recréer une harmonie au niveau du visage. Encore une fois, chaque cas est spécifique !

D’ailleurs, si vous agissez sur des zones localisées avec des acides hyaluroniques différents, la durabilité du résultat dans le temps peut se montrer différente selon les acides et les zones?

Oui, c’est pour cela que je conseille une visite tous les 6 mois.

Et à combien revient cette nouvelle approche de la beauté médicalisée ?
Tout dépend du nombre de seringues utilisées. En général, pour la première consultation, il faut compter une fourchette entre 800 et 1200 euros. Par la suite, l’enveloppe se situe entre 300 et 500 euros.

 

 

 

 

 

 

 

 

3 réflexions au sujet de “Medecine esthétique, la nouvelle philosophie de la beauté pour un visage harmonieux et rayonnant”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s