Chirurgie esthétique Hommes, Médecine & Chirurgie esthétique

Le  médecin esthétique dans notre société

Depuis une décennie la beauté s’est médicalisée, ce qui pourrait avoir comme impact que d’ « être moche », ou plutôt ne pas correspondre à certains critères exigés par la société…est une maladie. Aussi les générations qui jadis se rendaient chez l’esthéticienne, aujourd’hui, dès le plus jeune âge, peuvent se rendre chez un médecin pour « soigner » leur beauté. Comment cela a modifié le rapport au corps, quel rôle joue le médecin esthétique, et quelles interactions génèrent la beauté médicalisée dans le rapport homme/femme. 

2018-06-03-14-03-55.jpgCatherine de Goursac, médecin esthétique,  et Bénédicte Flye Sainte Marie, journaliste beauté ont choisi de décrypter dans le livre « Le pouvoir de l’apparence » la relation que nous entretenons avec notre corps depuis…la nuit des temps !

Rencontre autour du thème de la médecine esthétique dans notre société avec le Docteur Catherine de Goursac.

Qu’est-ce qui vous a motivé, en tant que médecin esthétique  à écrire ce livre ?

Depuis de nombreuses années je côtoie de par mon métier, de nombreuses personnes qui relatent leurs expériences professionnelles ou personnelles dans le rapport de leur apparence avec leur entourage. J’ai vu également les demandes se préciser , non pas sur des demandes de correction de rides mais des demandes de rafraîchissement pour gommer des mauvaises impressions que l’on peut donner à son interlocuteur : signe d’anxiété (froncement permanent des rides du lion), signe de fatigue (cernes) , de mauvaise humeur (rides d’amertume),

generation-453136_640.jpgExiste-t-il  une différence dans l’approche de la médecine esthétique selon les générations et le genre et qu’est-ce que cela implique pour vous ?
Les jeunes sont beaucoup plus sensibles au fait de l’impact de l’apparence et considère que puisque la médecine esthétique existe, pourquoi ne pas y avoir recours. Les « seniors » ont beaucoup plus de réticence. Les jeunes demandent  une prise en charge qui va dans la lignée de leur éducation : sport, faire attention à sa nourriture, avoir un contrôle sur leur corps et leur mental etc…. les jeunes veulent des petits gestes de temps en temps pour avoir l’air frais toute l’année.

man-2933984_640Qu’avez-vous constaté en tant que médecin esthétique quant au pouvoir de l’apparence dans les relations amoureuses, sociales,  entre les hommes et les femmes,  ces dernières années ? Et comment l’appréhendez-vous ?

Les personnes viennent nous voir avec plus d’insistance lors des ruptures amoureuses car cela leur donne de l’assurance ; ils sentent moins dévalorisés. L’effet des petits gestes esthétiques est impressionnant sur la confiance en soi. Ils viennent également nous voir avant des entretiens d’embauche, lors de changements de poste professionnels , ils veulent encore une fois « assurer ». En outre, curieusement ce sont les patients les plus disons « agréables à regarder » qui sont les plus addicts.

Les hommes et les femmes sont autant concernés par leur look surtout encore une fois chez les plus jeunes. En revanche nous avons des gestes qui ne seront pas identiques entre un homme et une femme. Il existe une différence de genre aussi bien dans l’acide hyaluronique , la toxine botulique que les fils et c’est d’ailleurs le sujet de nombreuses de mes communications scientifiques.

syringe-1973129_640.jpg Selon vous quel est le rôle du médecin esthétique dans notre société en 2018 et est-ce que vous l’appréciez ? Pourquoi ? Et demain, comment envisagez vous cette profession ?

Je pense que le médecin esthétique accompagnera avec parcimonie tout au long de leur vie les patients . C’est un coach de maintien de soi. La médecin esthétique se nomme en réalité médecine esthétique et anti-âge cela veut dire que nous avons également un rôle dans le maintien physiologique de l’organisme et nous faisons régulièrement des bilans biologiques afin de dépister des carences nutritionnelles ou hormonales.

4 réflexions au sujet de “Le  médecin esthétique dans notre société”

  1. Merci pour ce billet. J’ajoute également que les réseaux sociaux ont fortement impacté le rapport au corps notamment chez les jeunes qui veulent contrôler à tout prix leur apparence physique (le cas Snapchat, des personnes demandent à être opérées pour ressembler à des filtres Snapchat !).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s