Médecine & Chirurgie esthétique, visage

Je me fais une belle bouche !

 

Lors d’un échange visuel, la bouche est le deuxième point d’attraction du visage après le regard. Et ce n’est pas tout…la bouche parle, sa forme peut donner des indices quant à la personnalité, et bien sûr, la bouche est le siège du baiser. Combien, il s’avère donc important de prendre soin de sa bouche !
En médecine esthétique, une large gamme de soins spécifiques lui est consacrée.

Rencontre avec le Docteur Corniglion, chirurgien esthétique.

IMG_2554.jpgPour un chirurgien, à quoi ressemblerait une bouche idéale ?
Il convient de définir ce que l’on entend par « la bouche ». Disons que c’est un complexe constitué, d’une part de l’ensemble des dents et des gencives et, d’autre part, des lèvres. La bouche s’inscrit entre les plis naso-géniens (plis allant de la base du nez au menton – génien vient du grec yeiro – géinô – qui a rapport au menton) qui l’entourent latéralement et, elle est limitée en haut par la base du nez et, en bas par le menton.

Nos collègues dentistes, stomatologistes et orthodontistes s’occupent de la fonctionnalité, de l’état et de l’esthétique dentaire. Ensemble, nous avons défini un idéal du sourire qui est atteint quand les lèvres découvrent la totalité des dents, augmentée de 1 à 2 millimètres de gencives.                                                                                                                       Cette beauté du sourire est attractive, elle produit sur nous une impression favorable. Quand elle est réalisée, nous la nommons : le « sourire de star ».

lips2L’esthétique des lèvres varie avec le sexe. Les lèvres des femmes sont plus pleines, plus pulpeuses tandis que celles des hommes sont plus minces.  La bouche idéale a évolué au cours des époques. Aujourd’hui, il est incontestable que le « brassage » intercontinental des arts, des cultures et des populations, donne naissance au désir d’une philosophie de solidarité internationale et, à une beauté universelle.

Classiquement la beauté des lèvres est atteinte quand la hauteur de la lèvre supérieure est de 7 à 8 mm et de 10 mm pour la lèvre inférieure.

Mais, la mode, surtout chez les jeunes, est aux lèvres plus charnues, plus généreuses et, plus sensuelles, aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

bouche maquilléeComment vieillissent les lèvres ?
L’anatomie nous aide à comprendre le vieillissement des lèvres.                                           En fait, il existe 4 lèvres. Deux blanches et deux rouges. La surface des lèvres blanches est faite de peau avec des annexes (glandes sudoripares, poils…) alors que les lèvres rouge ou vermillon, sont constituées de semi-muqueuses c’est à dire qu’elles sont humides en permanence (ce qui leur donne leur brillant). La frontière entre les deux est objectivée par un relief appelé « ourlet ».
Au niveau de la lèvre supérieure cette frontière dessine l’arc de Cupidon qui suit le galbe charnu du vermillon amplifié par l’unique tubercule supérieur. (Le nom « d’arc de Cupidon » provient de la forme de cette ligne qui présente 4 segments, lui donnant l’aspect d’un arc des indiens d’Amérique). En bas, il n’y a que 3 segments qui correspondent aux 2 tubercules latéraux. Chez l’individu jeune ces frontières sont nettes. L’ourlet est surmonté d’une ligne plus blanche (appelée roll white-line par les Anglo-Saxons). Au centre de la lèvre blanche supérieure il existe une fossette : le philtrum (selon la légende, cette fossette matérialise l’empreinte du doigt qu’a déposée, sur notre bouche l’ange, au moment de notre naissance). Le philtrum est limité par 2 reliefs verticaux, que l’on appelle les crêtes philtrales.

 boucheAu fil des années, de façon insidieuse et progressive, tous ces reliefs disparaissent.  La lèvre blanche perd de l’épaisseur, elle « s’allonge », ce qui est responsable d’une perte de sa projection. En effet, les lèvres, sont naturellement projetées en avant, comme celles d’un enfant. Cette projection s’accentue dans le baiser mais, avec le vieillissement nos lèvres se « verticalisent ». Leur courbure naturelle finit même par s’inverser, on dit que le patient « mange ses lèvres », cela donne un air sévère, voire méchant.
Les frontières « lèvre blanche-lèvre rouge » perdent de leur définition. Le philtrum s’aplatit jusqu’à disparaître, le vermillon perd son aspect charnu et bombé, il se fripe et se déshydrate, les lèvres deviennent sèchent et, perdent leur brillant. A cela s’ajoutent des cassures dermiques (rides code-barres, dites aussi en coucher de soleil) où le rouge à lèvre coule.                                                                                                                     Par le fait des contractions répétées des muscles abaisseurs de l’angle de la bouche, il se forme des plis d’amertume (chute des coins de la bouche ou rides de la marionnette) qui accentuent l’air triste en orientant des traits du visage vers le bas. De son côté, le muscle de la houppe du menton après avoir donné un aspect local de peau d’orange – souvent négligée – finit par transformer l’arrondi du menton en un disgracieux menton de sorcière.
(en photo : lèvres d’une patiente retouchée avec injection d’acide hyaluronique pour reconstituer l’ourlet et repulper la lèvre supérieure)

Quelles sont les techniques dont vous disposez pour remodeler la bouche ?

profilLes techniques utilisées sont spécifiques des corrections à apporter et, tiennent compte des réticences, des craintes, des aprioris et du désir du ou, de la patient(e).
Ce peut-être une simple épilation pour des poils disgracieux des lèvres, du menton…
Des améliorations du grain de peau, de la couleur : peeling, radiofréquence, laser.
Quand il existe une déshydratation l’utilisation de la mésothérapie est nécessaire.
S’il y a des fripures, des cassures, des rides avérées ou des pertes de volume, il faudra recourir aux injectables : acide hyaluronique ou graisse.
Pour lutter contre les contractures musculaires, il faudra utiliser du Botox®, de même pour corriger un sourire chevalin (dents se découvrant de façon exagérée lors du sourire)

Enfin, si la lèvre blanche s’est trop allongée, que les dents ne se découvrent plus dans le sourire, il faudra recourir à la chirurgie : seul moyen pour diminuer une lèvre blanche devenue trop longue.

brossedentsPouvez-vous indiquer quel type d’acte vous conseillez en fonction de l’effet recherché ?
– Tout d’abord, à tous, je conseille la prévention : éviter le tabac, se protéger les lèvres des intempéries (soleil, gerçures…), avoir une bonne hygiène alimentaire et dentaire.

– Mon second conseil est d’intervenir aux premiers signes, ne pas laisser les cassures se graver dans le derme : ce sera plus difficile à traiter.

– Les traitements couramment utilisés sont :

  • Au début, un peeling, de la radiofréquence ou un mésolift de la lèvre blanche, suffisent à corriger les taches et / ou à retarder l’apparition des rides « code barre » que l’on constate très souvent chez les fumeurs.
  • pour redessiner un ourlet, il faudra injecter un acide hyaluronique moyennement réticulé
  • Pour ajouter du volume il convient d’injecter de l’acide hyaluronique moyennement réticulé ou, de la graisse provenant de la personne elle-même. Souvent, on procède en deux étapes. Le but est vraiment de « regalber » sans excès, de retrouver une lèvre plus pulpeuse en toute élégance.
  • Pour effacer les fines ridules de la lèvre blanche, l’acide hyaluronique et, selon les cas, la radiofréquence fractionnée ou encore le laser peuvent être des bons soins complémentaires.
  • Le Botox®, trouve son indication quand il existe des contractions musculaires responsables d’un aspect triste et/ou aboutissant à terme à des disgrâces plus conséquentes comme « le menton de sorcière ».

Enfin, je tiens à insister sur le fait que la bouche fait partie du visage, il faut donc, observer également les structures voisines : l’aspect des plis nasogéniens, des commissures et du menton.

Des plis nasogéniens marqués peuvent-être dû à la graisse qui a glissé des pommettes vers le bas du visage… Parfois simplement en retouchant les sillons, on modifie un sourire sans toucher les lèvres…
Ou encore, pour certaines personnes, c’est en redessinant  leur ovale du visage que l’expression de leur sourire change.
Il est important de regarder le visage dans sa globalité, la façon dont la personne parle, ses mimiques, la symétrie du visage, des lèvres, du sourire, ce que son sourire exprime ou, n’ose plus exprimer…

 

Une fois ce bilan complet effectué, les soins s’effectuent d’une façon dosée et harmonieuse pour offrir un nouvel éclat …de rire !

Que diriez-vous en conclusion ?

2 choses :

– tout d’abord, il est indispensable d’analyser ce qui s’est altéré et, de faire le bilan de ce qui a disparu car, en général, il s’agit seulement de rétablir ce qui a été perdu. Le dessin des lèvres est délicat, les reliefs et les volumes sont différents pour chaque lèvre et chaque zone de la lèvre. C’est en modulant leur répartition que vous aurez de belles lèvres naturelles.

– lors de votre consultation, votre chirurgien jugera de façon objective ce qui convient à votre visage. Au cours de cet entretien, il observera comment votre bouche sourit avant d’envisager un traitement. Vous déciderez avec lui, ce qui vous convient le mieux. Des photos de vos jeunes années peuvent être très utiles.

Enfin, souvenez-vous qu’il est toujours plus facile d’entretenir.

En conclusion, n’oublions pas non plus, qu’une bouche idéale est aussi une bouche qui sourit généreusement à la Vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s