anti-age, Cosmétiques, Soins visage

Offrir une histoire d’amour à sa peau

La rose : combien d’histoires d’amour a-t-elle « écrite » malgré ses épines ! Combien de nez a -t-elle séduits en parfumerie ? Combien de formulateurs a-t-elle charmés ! Et voilà qu’aujourd’hui, une rose unique se glisse dans un soin afin de se transformer en efficace couturière pour « remailler » la peau….

Voyage dans l’univers de Dior Prestige avec la rose qui rend belle ou beau !

La petite histoire

les rhumbsEnfant, Christian Dior se plaisait à jouer dans le jardin de la maison familiale, la villa Les Rhumbs à Granville. Ses narines chatouillées par le délicat parfum, ses yeux fascinés par la beauté de cette magnifique fleur ont conduit le couturier à devenir un amoureux des roses. D’ailleurs, n’est-ce pas en 1947 qu’il dessina une collection nommée « Corolle » en hommage aux femmes fleurs, rebaptisée par la rédactrice en chef du Harpest Bazar « New Look «  ?  A l’époque, il se plaisait à dire « Mon rêve ? Rendre les femmes plus belles et plus heureuses ». Pour lui, la beauté était associée au bonheur et ses robes s’affichaient sous des noms évocateurs : comme Gaîté, Bonheur….

La Maison Dior a toujours souhaité conserver cet état d’esprit et en « ensemencer » ses produits.  Tout naturellement,  elle s’est tournée vers une rose, non, a créé sa rose, après plus de 15 ans de recherche en vue de concevoir des cosmétiques et a mis au point une gamme exceptionnelle : Dior Prestige.

La gamme Dior Prestige

L’objectif ?

20170621_162443Agir en profondeur et en surface, ou plus précisément, sur les signes de l’âge visibles comme les rides, la fermeté, le teint…et invisibles comme les micro-inflammations qui sont généralement provoquées par la pollution, le stress, les UV et qui contribuent à accélérer le processus de vieillissement de  la peau d’une manière prématurée.

Comment ?
En obtenant une  régénération des fibroblastes et une  cohésion épidermique pour un grain de peau plus fin, plus lumineux.

Bien sûr, la texture n’est pas oubliée ou plutôt, les textures.

20170626_132558 (1)La gamme se trouve donc  constituée de  12 produits  dont 2  consacrés au démaquillage. En effet, cette étape très importante, est ma foi,  souvent négligée. Dommage ! Puisqu’elle contribue à l’efficacité des produits de soins appliqués ensuite.
Le cœur du programme est évidemment la crème de jour, nuit et le sérum.
Cependant, une lotion qui a particulièrement retenu l’attention, est la lotion « Essence de rose », un concentré en eau micro-active. En effet, durant cette période estivale caniculaire, cette lotion apporte un bienfait à la peau dès l’application, et, surtout lui apporte une « fraicheur » visible sur l’épiderme. La texture est très agréable et on résiste à se vaporiser toute la journée avec…
Quant aux crèmes, elles se déclinent en 3 textures afin de satisfaire les peaux très sèches, ou les peaux mixtes, ou encore, les peaux plutôt grasses.
Enfin, la fragrance d’une douceur incroyable, semble une caresse qui effleure la peau et en imprègne le corps tout entier.

Une gestuelle accompagne l’application des crèmes, et des accessoires en forme de pétales de roses, qui au premier abord, semblent des gadgets, à l’utilisation provoquent un réel délassement et bien-être qui, en plus, se voit !

20170626_180803 (1)La rose, cette fleurs des émotions…
La rose a toujours empreint de son parfum l’histoire de l’Homme. En France, la capitale de la rose est la ville de Lyon.
Pour information, rappelons que notre système olfactif est relié à notre cerveau émotionnel qui joue un rôle essentiel dans notre comportement. Ainsi, les parfums influent sur notre état d’être, le parfum fut même notre principal médicament durant des années (voir comment le parfum emballe-t-il ?) ! Quant à la fragrance de la rose, elle est reconnue comme ayant des vertus apaisantes. Aussi, une question : l’utilisation du parfum de la rose de Grandville optimiserait-elle  les effets des soins appliqués ?

Enfin, la rose, ce symbole de l’amour, de passion, égraina nombres de poèmes et de « love affair » !
La rose de Grandville serait-elle une plume destinée à écrire une histoire d’amour avec la peau ?

Au nom de la rose, juste fermons nos yeux, apposons nos narines sur cette élégante fragrance, plongeons nos doigts dans les textures sensorielles, juste pour une pause atemporelle…

Le Printemps à Lyon a su semer les graines de l’enthousiasme auprès des femmes lors d’un atelier privé.

Le prix à payer pour une touche de prestige est à partir de 89 euros.

(Crédit photo  en image à la une  : Maison Dior)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s